Accueil > Actualités > François Hollande s’engage contre l’homophobie

François Hollande s’engage contre l’homophobie

Suite à la réunion jeudi 30 juin de François Hollande avec des représentants de l’Inter-LGBT et SOS Homophobie, le président a pris plusieurs engagements :

  • suppression de la circulaire de 2013 qui alertait les procureurs sur l’existence de onze conventions bilatérales aux termes desquelles un mariage entre personnes du même sexe ne pouvait pas être célébré en France si la loi nationale du conjoint étranger l’interdisait.
  • lutte contre les LGBTphobies en définissant une politique de prévention et de formation dans la fonction publique et dans le milieux sécuritaire et scolaire.
  • démédicalisation du parcours de changement d’état civil pour les personnes trans prévue dans la loi pour la Justice du XXIè siècle. Un amendement figure déjà dans le texte en discussion au Parlement et il est très critiqué par les associations trans, notamment suite à une série de sous-amendements ajoutés à la demande... du gouvernement. Ce point devrait être amélioré, sans que l’on sache encore comment. Dans le projet de loi Egalité et Citoyenneté, le terme "d’identité sexuelle" sera remplacé par "identité de genre".
  • suppression d’une circulaire qui pouvait faire condamner un médecin français de cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende s’il transmettait des informations sur des cliniques ou des organismes étrangers qui pratique la PMA. Pour Virginie Combe, « cette circulaire est dangereuse puisqu’il y a une prise d’hormone lors d’une PMA, et que les médicaments sont différents d’un pays à un autre, le changement de médication implique ainsi des problèmes de santé aux futures mères".
  • Élargissement du champ d’intervention de la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme et l’Antisémitisme à la prévention et à la lutte contre l’homophobie.